28 novembre 2014

CONSEIL MUNICIPAL, 20 novembre, la contribution de Michel LE MESTRALLAN

A l'occasion du débat sur la préparation budgétaire 2015, vous trouverez ci-dessous, la contribution de notre conseiller municipal.

CONSEIL MUNICIPAL DU 20 NOVEMBRE 2014, DECLARATION DE MICHEL LE MESTRALLAN

CONSEILLER MUNICIPAL, liste « Ploemeur, construisons un avenir durable » soutenue par le PCF, le Front de Gauche, EELV, des citoyens de gauche sans appartenance politique

Monsieur le Maire, mesdames, Messieurs,

Nous sommes confrontés à un moment décisif de la vie municipale, celui de la préparation budgétaire.

Nous ne sommes pas déçus par les propositions que vous nous faites. Elles sont au diapason de ce que l’on pouvait attendre d’une équipe résolument à Droite. Vos choix sont politiques, pour ceux qui nous disaient être venus pour faire de la gestion…

1.     La baisse des dotations voulue par le gouvernement Hollande

Vos propositions d’orientation sont, il est vrai, placées dans le contexte d’une austérité décidée par le gouvernement, d’une austérité imposée aux collectivités, celles-ci étant  rendues responsables du déficit budgétaire et de la dette alors que nous savons  que la dette cumulée des collectivités territoriales, toutes collectivités réunies, ne représente que 8.9% de la dette de l’Etat. Et que ces mêmes collectivités représentent 70% de l’investissement public. Investissement dont nous venons d’apprendre que c’est grâce à lui que le PIB du 3ème trimestre a progressé de 0.3%.

En décidant de réduire de manière drastique les dotations aux communes, la ville de Ploemeur va perdre 450 000 € en 2014 et 1,4 million à l’horizon 2017. Sur ce constat, M. Loas, nous sommes d’accord. C’est bien la seule chose qui nous rapproche mais pas du tout  pour les mêmes raisons.

Ces baisses sont mises en place pour permettre de verser aux entreprises les 40 milliards d’euros du pacte de responsabilité, sans contrepartie, sans contrôle réel sans discerner entre les entreprises qui en ont réellement besoin et qui investissent dans le pays et celles qui profitent de cette aubaine pour servir un peu plus leurs actionnaires.

La première chose à faire Monsieur le Maire serait de protester contre cette austérité source d’inégalités, source de chômage, source de misère pour bon nombre de familles. Le  coup de gueule que vous évoquez dans la presse est bien faible. Il l’est d’autant plus que vos amis réclament non pas 40 milliards de baisse de la dépense publique mais 150 milliards. Le double langage est difficile à tenir. Informez la population, dites-lui pourquoi notre ville va devoir subir cette baisse très importante de ses capacités à agir.

2.     A cette austérité imposée s’ajoutent des choix de gestion des ces 8 mois de pilotage de la commune qui rendent la préparation budgétaire complexe

En décidant  de fermer la ZAC et de revoir le PLU, vous avez été contraint d’utiliser 2 millions d’emprunt pour 2014. Vous ne devez cette mauvaise décision à personne, elle relève de choix politiques que vous avez faits. Cessez de vous cacher derrière les décisions de l’Equipe précédente et assumez vos décisions.

La capacité à emprunter pouvait permettre de préparer 2015 dans de meilleures conditions, vous l’avez gaspillée en 2014.

Pire, en décidant de fermer les ZAC, c’est l’arrivée rapide de populations nouvelles, éligibles à l’imposition locale que vous avez gâchée, ce sont des droits de mutation qui ne rentreront pas dans les recettes.

2014 va être synonyme, pour la commue,  d’un emprunt de 3.5 millions d’euros, vous engagez les ploemeurois dans la spirale d’une dette considérable.

nous sommes bien loin du propos récent tenu à un journaliste évoquant le besoin d’un endettement faible. Votre stratégie repose sur le double langage.

3.     Vos orientations sont dramatiques pour les habitants, pour les employés communaux

C’est à la page 9 de ce bordereau n°8 que se trouve l’essentiel de ce qui nous attend

« Tous les leviers permettant de réduire la rigidité structurelle de ces charges (la masse salariale) devront être étudiés. Ils porteront sur le périmètre des services publics locaux, le non remplacement systématique des départs à la retraite, la réflexion sur un schéma de mutualisation avec l’intercommunalité, l’externalisation de certaines missions, la lutte contre l’absentéisme médical des agents, le moindre recours aux agents contractuels. »

Toute la gamme des orientations libérales est déclinée.

Les ploemeurois doivent le savoir,  derrière ce discours il faut entendre la fin de la solidarité, de la justice sociale dans les prestations communales, l’élévation des tarifs, des services rendus passant de la sphère publique vers le privé et l’associatif avec les aléas et les coûts induits par ces choix.

Vous voulez réduire la masse salariale mais les coûts pour les ploemeurois, eux ne baisseront pas, ils augmenteront. Dans le budget communal, certaines dépenses vont passer de la masse salariale à celle des prestations de service.

Les personnels communaux constituent la cible de votre politique. Votre discours emphatique à leur égard ne peut plus dissimuler, avec ces orientations, vos intentions réelles. Vous en faites le cœur de vos intentions. Certains, les personnels non titulaires en particulier,  vont aller grossir les rangs des chômeurs.

M. le Maire, où sont vos promesses de campagne ? Diminuer le chômage, poursuivre le haut niveau de services au public…

 4.  Il est possible de faire autrement

Bien sûr qu’il convient d’améliorer, de rendre plus efficient les services rendus. Bien sûr qu’il convient d’investir. Bien sûr qu’il convient de motiver, faire partager les orientations et former les personnels.

Cette voie n’est que bien peu évoquée.

Induisez des recettes nouvelles en favorisant l’implantation de familles nouvelles, sources d’impôts nouveaux.

Au lieu de revenir sur le fonds de concours du Triskell, favorisez les transports publics.

Engagez vous pour que les services rendus à la population passent en régie publique sur l’agglomération, pour l’eau, pour les transports. Agissez pour que les travaux permettant d’aller vers la transition énergétique permettent à nos artisans et entreprises de travailler.

Merci de votre attention

Posté par PCFPLOEMEUR à 19:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 novembre 2014

FETE DE L'HUMA BRETAGNE, LES DEBATS

DEBATS FETE

DEBATS SAMEDI001

DEBATS DIMANCHE001

DEBATS DIMANCHE002

Posté par PCFPLOEMEUR à 16:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 novembre 2014

OUVERTURE DES MAGASINS LES DIMANCHES ET JOURS FERIES, NOUVELLE MANIFESTATION

Ce 11 novembre, à l'initiative du PCF et du Front de gauche, présence de 50 militants devant le magasin E.Leclerc-Lanester et carrefour-Keryado à Lorient pour protester contre l'ouverture des magasins les dimanches et jours fériés.

MANIF TRAVAIL LE DIMANCHE002

Posté par PCFPLOEMEUR à 17:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 octobre 2014

INVITATION REUNION MENSUELLE

INV

Posté par PCFPLOEMEUR à 19:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

07 septembre 2014

REVUE DE PRESSE LE TELEGRAMME,RENTREE DU FRONT DE GAUCHE

TELEGRAMME 06-09-2014001

Posté par PCFPLOEMEUR à 12:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

06 septembre 2014

RENTREE DU FRONT DE GAUCHE, REVUE DE PRESSE OUEST-FRANCE

OUEST FRANCE 5-09-2014001

Posté par PCFPLOEMEUR à 10:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

22 août 2014

RETROUVEZ NOUS AU MARCHE DE PLOEMEUR, LE DIMANCHE MATIN

de 9h30 à 11h30, tous les dimanches sur le marché pour la vente de l'HUMANITE, discuter et échanger

HD 48

 

DSC01553 (4)

Posté par PCFPLOEMEUR à 16:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

26 juillet 2014

JOURNAL MUNICIPAL, DESOLANT !

bulletin municipal001

Nous venons de prendre connaissance du premier numéro du journal municipal réalisé par les nouveaux élus.

Des idées défendues en passant par la forme et l'écriture, ce numéro est consternant.

8 pages sont consacrées au rôle et instances du conseil municipal, 4 pages à la promotion de nouvelles entreprises. 1 page aux maisons et jardins fleuris, le tout pour 20 pages dsiponibles. Certains ont estimé le niveau de lecture digne d'un CM2, d'autres, plus sympathiques, l'ont monté jusqu'aux pages d'un manuel d'instruction civique de 5ème. Choix de la police des caractères , reprise de documents officiels, aucune adaptation à la situation locale, il n'y a dans ces pages aucune intention de livrer des orientations sur les mois à venir mais un profond mépris à l'égard des habitants. Ploemeuroises, Ploemeurois, vous avez voté sans avoir aucune connaissance de la vie municipale, tel est le message qui se dégage de ces pages. Je ne suis pas persuadé que ceux qui ont rédigé ce numéro avaient, aujourd'hui élus, avant de les écrire, pleinement connaissance de l'engagement qu'ils risquaient de prendre.

Aucune place pour les associations, rien sur l'ouverture du centre culturel (3 photos), rien sur les activités et résultats sportifs de cette année, rien sur des décisions prises depuis 4 mois par la nouvelle Municipalité, rien, ou si peu, sur l'avenir.

L'éditorial du Maire ferait un excellent exercice de correction de la syntaxe et de la ponctuation. Plus grave, plus important et plus intéressant, il souligne les difficultés auxquelles la Municipalité ne va pas manquer d'être confrontée. Il attribue au contexte économique, au bilan de la municipalité sortante et à la nécessité de diminuer les dotations des collectivités les lendemains difficiles qui nous attendent.

En effet, des difficultés très graves sont à attendre, elles proviennent des choix de faire des collectivités les contributeurs majeurs de l'austérité. En cela, M. Loas, sans l'écrire, n'est pas en désaccord avec les choix du gouvernement de François Hollande et de Manuel Valls.

Dans ce contexte, prétendre ne pas augmenter les impôts, voire les baisser, et maintenir les services à la population en espérant aller chercher des gains sur une meilleure gestion des deniers relève, au mieux de la naïveté, plus certainement du mensonge.

Les sommes cumulées de la baisse de la dotation de fonctionnement et de l'augmentation des charges (financement des nouveaux rythmes scolaires par exemple) vont peser très lourd dans l'exercice en cours et plus encore dans celui de l'année 2015. Nous en reparlerons.

Ce n'est pas le passif de l'équipe municipale sortante qu'il convient de rendre responsable de cette situation mais bien les orientations politiques du gouvernement, orientations partagées par M. Loas et ses amis.

Oui, vraiment, ce numéro 76 de juillet 2014, du bulletin municipal "en dit long" sur la capacité de ceux qui pilotent désormais l'activité municipale et sur les orientations que nous allons devoir combattre.

Michel LE MESTRALLAN

Posté par PCFPLOEMEUR à 13:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 juillet 2014

QUE VIENNENT FAIRE LES DECHETS DU CAMPING DES ALGUES A LARMOR SUR LE TERRITOIRE DE PLOEMEUR ?

Alors que les travaux de démolition du camping municipal des algues à Larmor ont largement débuté, nous avons constaté, à notre grande surprise et avec colère, que les déchets inertes occasionnés par ces travaux sont déposés sur un terrain agricole à proximité de la route côtière (D152) en direction de Kerloës, sur le territoire de Ploemeur.

 

DSC01340

 

 Pour réaliser ce que quelques uns ont appelé, à juste titre, « un temple de l'argent », à savoir le casino de Larmor-plage, il a été décidé par la Mairie de Larmor, de faire disparaître le camping municipal, lieu privilégié pour les vacances de familles modestes et de manifestations très fréquentées comme la brocante « des Goélands de Larmor » qui réunissait plusieurs milliers de personnes.

 Il n'est pas question ici de contester le fonctionnement démocratique d'une commune voisine dont les instances élues ont pris une telle décision.

 Nous sommes concernés parce que les campeurs faisaient vivre commerces et activités dans l'environnement, y compris à Ploemeur. Ils n'étaient sans doute pas suffisamment porteurs de devises et de gros billets.

 Il est de notre responsabilité citoyenne de contester une décision qui tourne le dos aux populations qui bénéficiaient de conditions d'accueil remarquables en bord de mer et de leur préférer « les royalties »  occasionnés par une activité qui privilégie l'argent et sa circulation.

Que cette transformation, qui a fait largement débat depuis quelques années, conduise aujourd'hui à ce qu'un dépôt temporaire soit mis en place sur le territoire de Ploemeur est intolérable.

 Victor Tonnerre, Maire de Larmor, assumez jusqu'au bout les choix que vous avez engagés et gérez, sur le territoire de votre commune, les conséquences de vos décisions !

Les volumes sont considérables, les rotations des véhicules entraînent des nuisances et les risques d'accidents de la circulation, en cette période estivale, sont non négligeables (virage à gauche à la sortie de la route de Kerloës).

Par ailleurs, sans le moindre respect pour la réglementation, les acteurs de ce casino de Larmor multiplient la pose d'un fléchage directionnel publicitaire sur les panneaux de signalisation routière. Ces pratiques laissent craindre ce que pourrait-être l'avenir à la suite de l'ouverture définitive de cet établissement. Non, Messieurs, l'argent ne donne pas tous les droits !

 M. Loas, Maire de Ploemeur, nous ne vous avons pas entendu sur cette regrettable affaire. Comment appréciez-vous le cadeau, de poids, ainsi fait par votre ami politique voisin ?

Comment pouvez-vous concilier votre intérêt pour la défense des territoires agricoles, formulé au dernier conseil municipal, avec cette occupation d'un terrain destiné à cet usage ?

Quelles garanties avez-vous du retour à son état initial et à son usage premier de ce terrain ?

 Quant à moi, soyez persuadé que je serai, avec mes amis, particulièrement vigilant quant aux respects des règles qui s'appliquent en de telles circonstances.

Nous appelons les riverains à réagir.

 

Michel LE MESTRALLAN

Conseiller municipal, Ploemeur

Posté par PCFPLOEMEUR à 18:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

02 juillet 2014

conseil municipal 28 juin 2014

intervention école le 25 juin 2014005

Posté par PCFPLOEMEUR à 09:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]